Création MES PARENTS MORTS VIVANTS,
avec le soutien du Lyncéus Festival édition 2019

Fondée en 2016 à l’initiative de Guillaume Lambert, la compagnie L’Instant Dissonant crée des spectacles qui proposent à leur public de participer à des évènements, des fêtes ou des cérémonies détournées et théâtralisées.

Aujourd’hui, la compagnie est constituée d’un noyau de cinq artistes et d’une dizaine de complices artistiques. 

En espace public et dans des lieux non-dédiés comme dans les salles et les lieux intérieurs, la compagnie travaille l’écriture de plateau et l’improvisation autour de dispositifs forts impliquant le public . Avec Petits effondrements du monde libre  les artistes invitent les spectateurs et les spectatrices à partager un repas de fête à l’occasion de la fermeture d’une capsule temporelle. Avec  Mes parents morts vivants , elle convie le public  à prendre part à une fête funéraire au milieu d’un champ.

Extrait de Petits Effondrements du monde Libre

Cette nuit je me sens bien, j’ai de l’enthousiasme, c’est pas toujours le cas. Je suis quelqu’un d’assez seule, j’ai perdu des amis, je vois pas beaucoup de monde, pas d’amour, y a mes parents, mon moment de chaleur. Quand on me propose de rencontrer des gens, c’est toujours dans des situations de merde. Les gens se rencontrent dans des situations de merde. Au travail, en cours, en boite, sur tinder, sur des sites, au nouvel an chez machin. Du coup je sors pas de chez moi. Je suis p’têt naïve mais je voudrais rencontrer des gens dans des situations qui me font rêver. Par exemple on pourrait prendre nos tables, nos chaises, et les mettre dehors, devant chez nous. Dans la rue l’été, dans les salles des fêtes l’hiver. On arrête les voitures on arrête les métros, on arrête tout et on met nos tables bout à bout. Y en a qui apporte de quoi manger, y en a qui prennent de quoi boire, de quoi jouer de la musique, mettre des fleurs sur les tables. On sera des millions autour d’une grande table qui fait le tour des villes et des campagnes. On criera gourmandise générale, et on aura tous une bonne raison de sortir. Y aura plus de riches, de pauvres, d’en-couples, de célib’, de chômeurs, de travailleurs, de cheveux courts, de cheveux longs, de déprimés, de joyeux. Et on portera des toasts toute la nuit. Toast à ce soir, premier repas de rencontre générale utopique.

2021-10-18T14:30:00

  jours

  heures  minutes  secondes

jusqu’à

L’île sans nom à la Cité des Arts de La Réunion

contact

L’Instant Dissonant

7 chemin de la Roncette, 35190 Bécherel