l’île sans nom

J’ai habité pendant cinq mois sur une île du Grand Sud. Une île volcanique dont on fait le tour à pied en deux jours. Au moment de partir, on m’a diagnostiqué une blessure intime, difficile à nommer. Là-bas, ma blessure a rencontré celle de l’île et de ses créatures, marquées par les violences du passé. Depuis mon retour, je prépare une fête pour nous emmener, le temps d’une soirée, jusqu’à ce volcan des commencements.

© Jean-Michel Coubart

un artiste à Amsterdam – présentation de la recherche sur l’île

Laissez-nous quelques mots

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s